Captation à la source

Publié le par André Hotte

Captation à la source
Captation à la source

SANTÉ ET SÉCURITÉ : CAPTATION À LA SOURCE

Captation à la source

La fabrication de beaux produits implique souvent un travail ou une application qui produit des poussières, des gaz ou des fumées nocives pour la santé. Il est important de bien protéger les travailleurs de ces dangers pour leur santé. Et il est de l'employeur de s'assurer de mettre en place tous les moyens nécesaires pour protéger la santé de ses travailleurs. Comme l'exige l'article 107 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST), "Toute source ponctuelle d'émission de gaz, de fumées, de vapeurs, de poussières ou de brouillards à un poste de travail fixe doit être pourvue d'un système de ventilation locale par extraction destiné à capter à la source même ces gaz, ces fumées, ces vapeurs, ces poussières et ces brouillards."

 

Les avantages de la captation à la source

Captation à la source

La captation à la source est une méthode très efficace pour protéger la santé des travailleurs lorsqu'elle est bien utilisée. Cette méthode permet :

  • De retirer la source nocive avant d'atteindre la zone respirable du travailleur.
  • De diminuer la quantité d'air à aspirer pour retirer la source nocive.
  • D'éviter au travailleur de porter des équipements de protection parfois encombrant et inconfortable.
  • D'éviter de contaminer les autres travailleurs près de la source nocive.

 

Comment faire une bonne captation à la source

Captation à la source

De base, une bonne captation à la source doit :

  • Être près de la source d'émission. Une captation loin de sa source doit aspirer plus d'air pour capter au complet la source nocive. Le volume d'air à aspirer augmente de façon exponentielle selon la distance, ce qui représente beaucoup d'air à remplacer et à chauffer en hiver.
  • Avoir une grande vitesse d'aspiration pour contrer les courants d'air de l'environnement de la source nocive. - Se trouver entre la source d'émission et le travailleur ou l'empêcher d'atteindre la zone respirable du travailleur.
  • Pouvoir couvrir toute la surface qui émet la source nocive.
  • Aspirer la source nocive jusqu'à ce que son émission soit terminée ou négligeable.

 

Pour éviter une mauvaise captation à la source

Captation à la source

Pour éviter des problèmes et s'assurer de maintenir une captation à la source efficace, il faut :

  • Séparer certains types de produits aspirés à la source. Éviter d'aspirer dans un même système de ventilation des gaz alcalins et acides, par exemple.
  • S'assurer d'avoir un bon bilan de ventilation. Une pression négative trop grande dans le bâtiment va pénaliser la captation à la source. Voir l'article suivant à ce sujet : Bilan de ventilation en 5 étapes (lien plus bas).
  • S'assurer d'avoir le bon le bon type de ventilateur afin d'avoir une aspiration efficace, capable de contrer toutes les restrictions du réseau d'aspiration. Voir l'article suivant à ce sujet : Choisir le bon ventilateur pour la bonne application (lien plus bas).
  • Couvrir le plus possible les outils tournant à grande vitesse, par exemple, les meules, les brosses rotatives et les ponceuses.

Bonne captation à la source !

Dessins et texte par André Hotte, ing.

Captation à la source

Pour d'autres blogues du même auteur, cliquez ici.

Publié dans sécurité, ventilation, usine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article