Production lean partie 2

Publié le par André Hotte

Production lean partie 2
Production lean partie 2

PRODUCTION LEAN, PARTIE #2

LE DIAGRAMME SPAGHETTI

Exemple d'un plan d'une usine de fabrication (MP=matière première, PF=produits finis)

Exemple d'un plan d'une usine de fabrication (MP=matière première, PF=produits finis)

La production "lean" ("lean manufacturing") se veut une philosophie de production basée sur l'amélioration continue en vue de réduire les défauts, les rejets, les pertes de temps, d'augmenter l'efficacité d'une ligne de production et son rendement. Elle utilise, entre autres, des méthodes comme les 5S, le diagramme spaghetti, le SMED, le kanban, le poka-yoke et le diagramme d'Ishikawa.

Le diagramme spaghetti est une technique visuelle qui vise à améliorer le déplacement des objets et du personnel afin de le réduire et de rendre l'organisation du procédé et du travail plus efficace. Combien de fois par jour un travailleur doit-il aller de la machine A à la machine B ? Pourquoi est-ce qu'il manque toujours des pièces à la machine C ? Est-il possible de produire cette pièce en moins de temps ? Peut-on séparer la circulation des piétons de celle des chariots élévateurs ?

 

Qu'est-ce qu'un diagramme spaghetti ?

Exemple du parcours de différentes pièces en production

Exemple du parcours de différentes pièces en production

Il s'agit d'un dessin de l'usine, d'une section de production ou d'un poste de travail avec tous les déplacements travailleurs, chariots, pièces et équipement. Il faut d'abord préparer un dessin actuel et à l'échelle de la section à l'étude, avec toutes les machines, les postes de travail, les lieux de stockage , les passages et le bâtiment. Ensuite, on trace une ligne sur ce dessin pour chaque objet ou personne qui se déplace. Ces lignes prennent rapidement l'allure d'un spaghetti. On trace autant de ligne qu'il y a de déplacement pour prendre en note la distance de chaque déplacement et sa fréquence pour un laps de temps donné (heure, quart de travail ou journée). Il est alors préférable d'utiliser différentes couleurs afin de distinguer les personnes, les objets ou les différents produits et leur séquence de fabrication.

 

Que faire de ce spaghetti ?

Exemple d'une amélioration de production suite à une analyse du diagramme spaghetti

Exemple d'une amélioration de production suite à une analyse du diagramme spaghetti

Lorsque le dessin est complété, il faut l'analyser afin d'identifier les solutions possibles pour réduire au minimum les déplacements. Stratégiquement, il est préférable de réduire d'abord le déplacement des travailleurs ensuite le déplacement redondant de la même pièce. Les pistes de solution peuvent être, par exemple, de former des lots de pièce sur un chariot pour déplacer plusieurs pièces en une seule fois, rapprocher les machines pour éviter les accumulations entre les différentes étapes de production, former un îlot de production avec la circulation d'une seule pièce a la fois, organiser les équipements pour séparer les travailleurs des chariots élévateurs, ajouter des convoyeurs entre les postes de travail, etc. Les pistes de solutions doivent être évaluées pour identifier leurs avantages et leurs inconvénients. Un essai à petite échelle (un seule poste de travail) peut être fait afin d'évaluer l'impact de la solution retenue et de démontrer aux travailleurs son efficacité.

 

Bon spaghetti !

Dessins et texte par André Hotte, ing.

Production lean partie 2

Pour d'autres blogues du même auteur, cliquez ici.

Publié dans usine, production

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article