Production lean partie 5

Publié le par André Hotte

Production lean partie 5
Production lean partie 5

PRODUCTION "LEAN", PARTIE #5

LE POKA-YOKE

Production lean partie 5

La production "lean" ("lean manufacturing") se veut une philosophie de production basée sur l'amélioration continue en vue de réduire les défauts, les rejets, les pertes de temps, d'augmenter l'efficacité d'une ligne de production et son rendement. Elle utilise, entre autres, des méthodes comme les 5S, le diagramme spaghetti, le SMED, le kanban, le poka-yoke et le diagramme d'Ishikawa.

Le poka-yoke est une technique de production qui vise à éliminer les erreurs d'assemblage ou de fabrication. Il s'agit de méthodes visuelles, mécaniques ou électroniques qui indiquent au travailleur comment placer ou assembler des pièces ou encore des barrières "go / no go" qui empêchent d'utiliser d'autres pièces semblables ou de les placer incorrectement. Il peut aussi s'appliquer dès la conception des pièces afin d'éviter à les confondre entre eux, comme, par exemple, pour une pièce gauche et une pièce droite ayant les mêmes dimensions, ou pour obliger de les utiliser que d'une seule manière.

 

Comment appliquer le poka-yoke ?

Production lean partie 5

De base, on peut utiliser différentes couleurs afin d'associer les bonnes pièces ensembles ou pour indiquer l'endroit précis pour ajouter chaque partie sur une pièce. Par exemple, le fil vert sur la borne verte et le fil rouge sur la borne rouge, un modèle de pin en bleu et un autre en orange avec des points de couleur équivalente à l'endroit où ces pins doivent être insérées dans une pièce. On peut aussi utiliser des formes différentes ou des grosseurs différentes. Par exemple, des boulons de différents diamètres pour les associer aux bons trous sur une pièce ou une clé de forme carrée et une autre de forme triangulaire pour contrôler qui peut ouvrir certaines serrures. On peut encore ajouter des guides qui ne permettent la position d'une pièce que d'une seule façon ou pour empêcher d'y insérer une pièce semblable. Dans certains cas, on utilise des détecteurs électroniques qui empêchent de passer à la prochaine étape de fabrication si celle en amont dans la séquence de travail n'est pas réalisée.

 

Quand appliquer le poka-yoke ?

Production lean partie 5

La technique poka-yoke est efficace pour réduire le nombre d'erreur lorsqu'elle est bien conçue (pour éviter les raccourcis). Elle peut s'appliquer pour un procédé très répétitif et qui implique l'assemblage de plusieurs petites pièces semblables ou pour la fabrication de plusieurs pièces semblables mais différentes. Elle est aussi utilisée pour éviter des erreurs qui pourraient endommager des équipements ou entraîner des blessures graves. On n'a qu'à penser aux fiches électriques à trois pattes. Il n'y a qu'une seule façon de la brancher à la prise de courant et elle ne se branche qu'à un seul type de prise. De même pour les prises de fiche USB ou de fil téléphonique, on ne peut pas les brancher à l'envers.

 

Bon poka-yoke !

Dessins et texte par André Hotte, ing.

Production lean partie 5

Pour d'autres blogues du même auteur, cliquez ici.

Publié dans usine, production

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article